La création d’un branding

Recherche d’inspiration

Tout d’abord, il est primordial de s’inspirer! Que ce soit par les livres, Pinterest ou encore internet, l’inspiration peut se trouver partout! Parfois, ce sont des formes, des couleurs, une lettre par-ci par-là qui inspirent; les idées peuvent apparaitre à tous moments. Il est aussi bon de voir ce qui se fait dans le milieu pour ne pas reproduire la même chose que les compétiteurs. Cela nous permet également de comprendre les codes visuels qui fonctionnent bien dans le domaine qui nous intéresse (icones, symboles, style typographiques, couleurs… etc.)

 

Sketchs / idées / notes

Suite à la recherche visuelle, on note tout ce qui est intéressant. On sketch des formes de base qui nous semblent pertinentes ou originales. Parfois, on se base sur des détails visuels provenant de la recherche pour esquisser une idée ou un concept. En mettant ainsi nos idées sur papier (ou iPad, ou ordinateur, bref, selon ses préférences) on découvre souvent d’autres pistes de réflection prometteuses. C’est un peu le principe de la toile d’araignée, une idée en amène une autre et ainsi de suite.

 

Recherche typographique

Suite aux premières notes et gribouillis, des idées plus concrètes commencent à émerger du lot. Voilà pourquoi il commence à être pertinent de faire une recherche typographique. La recherche se base sur des formes de lettres précises. Parfois, on recherche les rondeurs, les cercles… parfois, on recherche les formes géométriques. Parfois, ce sont des styles précis comme les scripts, les sérifs ou les sans-sérifs. Ou même encore, c’est une question de proportion, plus verticale ou horizontale pour que ça fonctionne avec nos idées de départ. La connaissance générale des styles ou encore des caractéristiques typographiques de chaque époque est un grand atout pour le designer averti.

 

 

Sketch / idées

Avant de se lancer dans la réalisation de proposition, on se remet à la planche d’esquisse pour concrétiser nos idées préalablement retenues. Certains préfèrent le papier, d’autre iront vers l’ordinateur. C’est ici que toute la recherche visuelle et typographique porte fruit.

 

 

Réalisation de concepts de base

Voilà, on a retenu des idées brillantes pour la réalisation d’un logo unique. On met en place tous les éléments et on se lance dans la confection plus réelle du produit fini. À cette étape, il n’y a pas de limite de quantité de propositions; on développe, on essaie, on retouche, on laisse de côté et on s’y remet! C’est toujours bon de relire le brief de base pour avoir en tête la bonne route à suivre.

 

Paufinement des avenues intéressantes

Ici, on garde les avenues qui ont du potentiel, parfois, c’est 3, 4 ou 5! C’est à cette étape qu’on fait des essais de positionnement : gauche, droite, vertical, centré, tout y passe! Dites-vous que lorsque vous demandez à un graphiste : «As-tu essayé…», la réponse est surement oui. C’est avec notre expertise qu’on prend les bonnes décisions et les meilleurs choix possibles. Nous sommes les gardiens de l’esthétisme visuel. Le logo doit être bien balancé, pertinent et avoir le facteur WOW !

 

Sélection des 2 ou 3 meilleurs concepts

On garde la crème de la crème pour le client. Parfois nous avons plusieurs coups de coeur, mais on fait le tri et on choisit ce qui cadre le mieux avec l’entreprise. Notez ici que parfois les goûts personnels ne sont pas nécessairement importants. L’important c’est qu’on s’adresse au bon public cible. C’est un qualité de graphiste que d’être un caméléon et de savoir s’adapter à plusieurs genres différents. On présente souvent les logos en noir et blanc pour débuter. Tout bon logo devrait bien fonctionner en noir, car c’est presqu’inévitable qu’il se retrouve imprimé en noir à un moment ou à un autre.

 

Essais de couleurs

Ici, on retourne une autre fois au brief pour choisir des palettes de couleurs qui font du sens. On prend aussi en considération la compétition, les alliés. Il faut que le branding se démarque tout en respectant le milieu qu’il représente. Il faut également faire très attention aux applications sur lequel le logo sera utilisé. Par exemple, si le logo devra être utilisé constamment sur un fond clair, le jaune serein ne sera peut-être pas le meilleur choix. C’est bien aussi d’établir des règles bien précises concernant les couleurs et d’être assez flexibles pour toute éventualité.

 

Présentation finale

Le moment est venu de dévoiler le grand résultat. Les palpitations et l’excitation sont au rendez-vous. On surveille souvent la moindre réaction du client. Ça en dit souvent long sur le degré d’appréciation. On espère le coup de foudre et l’amour à long terme !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.